Jeudi 8 avril 2010 4 08 /04 /Avr /2010 13:09

DSC 0103-3

Vit et travaille en Aquitaine




PICT0570-2







Très tôt, Bazas se passionne pour l'image en feuilletant les revues d'art de son père, s'initie au dessin sur le tableau noir de la classe de sa mère directrice d'école.
Enfant, il découvre la préhistoire, parcourt grottes et gisements. Il devient l'ami de Roger Constant découvreur du site de Régourdou. 
Plus tard, les gravures de Lascaux dont il fait le relevé sous l'autorité des préhistoriens H.Breuil et A.Glory pour le musée de l'Homme, éveilleront en lui de profondes résonnances picturales
.






Etudes classiques aux Beaux Arts de Bordeaux. Au cours d'un voyage à Paris Bazas découvre le Musée d'Art Moderne, les Galeries. Cette rencontre avec l'art contemporain précipite son entrée à l'Ecole Nationale Supérieure des Beaux Arts de Paris. L'abstraction l'éloigne définitivement de la figuration. Plus tard M.Parmentier et Bazas seront les premiers à presenter des toiles abstraites à la classique épreuve du concours de Rome.
 
 

LES PERMUTABLES



Bazas Permutables, Artemis 2005Bazas Eric - Galerie Artémis

  

"Dans mon travail, l'objet peinture n'est pas une fin en soi, il capte et détourne le regard du spectateur vers d'autres
champs de perception intégrant son imaginaire sa créativité, pour une lecture de l'intériorité de l'oeuvre.


Bazas Atelier de Paris
Bazas Eric " Atelier de Paris "
   

A la fois signe et sens, ma peinture conjugue la force émotive intrinsèque de la couleur, la mobilité du support tridimensionnel, et la spacialité."

" La pensée anime et motive toutes les oeuvres "
A.Gide


Bazas Eric Bazas Eric " Permutables "  200x150cm




   

Bazas Eric
      Bazas Eric " Permutables " 200x150cm
           

   

    
LES PALIMPSESTES
   
PICT0133Bazas Eric " Les Palimpsestes " 

 

"Peinture ou l'écriture s'affirme comme trace identitaire. Recouvrement, raturage, prolongent l'ailleurs des mots jusqu'au brouillage de la lecture, passage du conventionnel au particilier. Le support tridimensionnel emprunte sa forme à la stèle, symbole lié à la mémoire."

" Et qui pourrait écrire mieux qu'un peintre. "
Roland Barthes.

(33)Bazas Eric " Palimpsestes Galerie Artémis "





Bazas Palimpseste sur bois
      Bazas Eric " Palimpseste sur bois "



     
Bazas Palimpsestes sur bois 2005Bazas Eric " Palimpsestes sur bois "
 



    
Les Séparables

Bazas Palimpseste sur boisBazas Eric " Palimpseste / Partageable "



     

   

Bazas atelier d' AquitaineBazas Eric " Atelier en Aquitaine "





Bazas atelier d' AquitaineBazas Eric " Palimpsestes et Partageables "


Le Concept, comme puissante source créatrice
1958 Avec l'abstraction, Bazas abandonne l'expression figurative, le modèle.

1959 "Totale remise en question du concept image, ma peinture cesse d'etre transposition, pour exister en tant que particularité, création. Cette radicale remise en question de l'objet peinture, débouche sur une orientation conceptuelle de mes recherches."
    
    
Bazas: " Ma pratique picturale s'inscrit dans une dynamique évolutive qui m'entraine vers une reconsidération du
rapport support/surface.

P. Restany critique d'art dira: " 1959 année charnière toute de réflection active et de fermentation intellectuelle."

1960 Bazas crée Les Permutables première peinture conceptuelle minimaliste antérieure au mouvement "Art Minimal Américain" exprimé par le critique R.Wollheim en 1965. Depuis Bazas ne cesse de produire une oeuvre contemporaine architecturée par le concept. Recherches les plus réprésentatives: Les Présences, Les Intervalles, Les Permutables, Les Palimpsestes, Les Partageables, Les Entrelacs.



       
EN RETRAIT DES MODES ET MOUVEMENTS

En marge des référents culturels.
Réfractaire au simulacre Bazas suivra un parcours solitaire. " Solitaire mais conscient que je n'existe que par rapport aux autres. Peindre sans concession, c'est apporter la plus grande vigilance à la protection de mon intégrité, de ma liberté de créer."




Top-005



Biographie Bazas Eric

1952* L'évocation de l'oeuvre de G.Braque par son professeur d'anglais décide Bazas à faire Les Beaux-Arts.

1953* Suit les cours de l'aquarelliste R.Dessales-Quentin.

1954* Entre aux Beaux Arts de Bordeaux, études classiques.

1955* Procède aux relevé des gravures de la grotte de Lascaux sous la direction des préhistoriens: H.Breuil et A.Glory pour le Musée de l'Homme.
* Rencontre avec Joséphine Baker et Jo Bouillon grands amateurs de Préhistoire.
* Rencontre avec l'écrivain et peintre F.Augiéras, P.Placet dans son livre: " Un Barbare en Occident " évoque notre visite nocturne de la grotte de Lascaux.

1956* Bazas entre à l'école Nationale Supérieure des Beaux Arts de Paris, ami de Roland Topor, J.Roualdes, G.Janclos et Claude Viallat...

1957* Fréquente St Germain des Prés, Montparnasse découvre le Jazz, la Poesie avec M.Dalis.
* Croise A.Adamov, C.Bryen.
* Parallelement aux Beaux Arts, Bazas suit les cours de: F.Stahly sculpteur, H.Chastanet architecte, Atinguet pédagogue, L.Schleguel céramiste et C.Perriand designer.
* Rencontre avec Agnès Varda cinéaste.
* Expose à Sarlat peintures et dessins.
* Dessin pour le recueil de poésie de G.Decerf.
* Gravure pour le recueil de poésie de J.Monestier.

1958* Rupture avec la figuration.
* Bazas décline des séries de thèmes abstraits, division de surface, traces répétitives.

1959* Année de totale remise en question du concept image.
* Expose à Dijon: Galerie du Clairvaux, petits formats abstraits.

1960* Service militaire: Par humour, Bazas peint les barrettes d'officier, galons métalliques. Cette expérience lui révèle la force  émotive intrinsèque des couleurs fondamentales et oriente ses recherches vers un art épuré avant même que R.Wollheim crée 
le terme " Minimal Art " en 1965.
* Création des Permutables, première expression Minimaliste, suppresssion du support entre les couleurs primaires. Recherches tridimensionnelles.

1961* Expose à Bordeaux: Salon Polytendances Musée des Beaux Arts.
* Logiste pour le concours de Rome avec V.Bioulès, J.Moulin...
* Rencontre avec l'écrivain G.Jouanard.

1962* Liberé du service militaire.

1963* Bazas installe son Atelier à Auribeau. Rencontre avec: Cavalero galeriste, Istrati, Poliakoff.

1964* Retour à Paris, installe son atelier dans le 13eme.* Travaille sur les " Présences, " peintures tridimensionnelles.

1965* Bazas expose: Volume n°1 à la Biennale Internationale de Paris avec le groupe " Jeunes Artistes " dont Buren, Venet, Poli, Parmentier...
* Illustration du programme du Congrès National des Ecoles Maternelles de Bordeaux.
* Expose au Grand Palais des Champs Elysées invité par G.Cheyssal.

1966* Logiste pour le Concours de Rome avec: Buraglio, Rouan, Parmentier...
* Bazas est Lauréat de l'Institut de France Académie des Beaux Arts.

1967* Expose " Présences " à la Biennale Internationale de Paris " Sélection Française " dont: Saytour, Dufo, Rouan, Kermarrec...
* Bazas: Lauréat de la Fondation Floirat.

1968* Par affinité avec: Kline, Soulage, Bazas adopte le grand format.
* Rencontre avec J.Vallet écrivain.

1969* Création des " Palimpsestes " l'écriture dans la peinture.
* Art Monumental: Sculpture à Annecy le Vieux.

1970* Participe avec le collège des plasticiens de Paris, relevant du Ministère de la Culture, aux réflexions sur l'enseignement artistique.
* Création des " Partageables "

1971* Expose avec les résidents des " Ateliers de Beauregard: " Grataloup, Ramon, Diner, Patkai, Otani...
* Sculptures Monumentales pour Evry Ville Nouvelle.

1972* Pédagogie: Bazas enseigne à la Faculté d'Arts Plastiques et Sciences de l'Art de Paris 1 Panthéon Sorbonne.
* Rencontre avec V.Feyder écrivain.

1973* Sculpture Monumentale pour Chevilly Larue.

1974* Expose les " Permutables " à Grands et Jeunes d'Aujourd'hui au Grand Palais des Champs Elysées de Paris dont: Bryen, Chastel, Jaccard, Vasarélly...
* Jeune Sculpture à l'Espace Cardin, Bazas expose les " Greffes " volumes de couleurs  ligaturés dans les arbres.
* Création des " Palimpsestes " sur bois.

1975* Professeur des Beaux Arts 2eme cycle Département Art, enseigne jusqu'en 1995.

1976* Sculpture Monumentale pour Fleury Mérogis.

1977* Utilise la Sérigraphie dans ses recherches.

1978* Réalise des séries d'estampes numérotées.

1979* Installe son atelier à Cassis.

1980* Expose les " Permutables " au Salon de la Sculpture, Jardin du Musée de Castres.

1982* Dessins pour le livre de P.Lachaud, " En sègre Jacquou. "
1983* Travaille sur le livre d'Artiste.

1988* Participe à Marseille à une vente soutient à la revue d'art " Sans Titre " avec César, Bioulès, Cane, Valensi...

1989* Voyage à Prague, Bazas expose les "Palimpsestes. "
1990* Installe son atelier à Villeneuve-les-Maguelone.

1996* Présente les " Palimpsestes " sur bois au Consulat Néerlandais de Montpellier.

1998* Installe son atelier en Aquitaine où il vit et travaille.

2005* Rétrospective Galerie Artémis.

2006* Expose les "Réminiscences".

2007* Expose dans le cadre des Rencontres Franco-Britisch Week.

2008* Travaille sur grands formats: Permutables, Palimpsestes, Partageables.

2009* Travaille sur l'Entrelacs.

2010* à aujourd'hui, inlassable travail sur l'essentiel, la présence, recherches qui répondent aux réalités d'un monde en perpétuelle transformation.


Collections Privées et Collections d'Etat

Annecy, Aix en Provence, Arles, Bordeaux, Bruxelles, Chevilly Larue,
Evry Ville Nouvelle, Fleury Merogis, Genève, Lausanne, Londres,
Montpellier, Monaco, New-York, Paris, Périgueux, Prague, Sarlat, Vezelay.


 
Par Artitude Concept - Publié dans : Art Minimal
Retour à l'accueil
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus